FRANKIE COSMOS
(USA – Sub Pop- Indie Pop)
http://www.laroutedurock.com/rdr/frankie-cosmos/

TRUST FUND
(UK – Turnstile – Indie Pop)
https://trustfund.bandcamp.com/

DATE:              Mercredi 26 juillet
LIEU :               La Maroquinerie, Paris
ADRESSE :      23 Rue Boyer, 75020 Paris
PORTES:         19H30
TARIF:             15€ en prévente (hors frais de loc)
TICKETS:         Digitick
LIENS:              Évènement Facebook

FRANKIE COSMOS

Le projet Frankie Cosmos voit le jour fin 2011 lorsque sa fondatrice Greta Kline commence à collaborer avec Aaron Maine de Porches. Ses chansons, souvent courtes et mélodiques, sont enregistrées sur des dizaines de disques autoproduits. Zentropy, sorti en 2014, est son premier album studio. Leur nouvel album « Next Thing » est sorti le 1 avril 2016 sur Bayonet Records, label fondé par Dustin Payseur, leader de Beach Fossils.

Presse

« Près de cinquante disques en quatre ans. Depuis avril 2009, Greta Klein a sorti 47 albums, EP, singles. Elle y chante des comptines, des satires, des vignettes pop dans lesquelles elle se scrute sous tant de forme qu’à côté d’elle, Stephen Merritt pourrait passer pour un indolent. Elle a une façon si honnête, franche, de raconter ses histoires, que chacune de ses chansons est un remède aux malaises urbains, à notre tendance actuelle à noyer la poésie dans de la réverb. Frankie Cosmos est la vie, dans ce qu’elle a d’essentiel, raconté avec simplicité. » LA BLOGOTHEQUE

« Coup de coeur pour Frankie Cosmos : Quand quatre New Yorkais décident de jouer avec votre petit coeur fragile… Ils s’appellent Frankie Cosmos. Deux gars, deux filles. Une pop subtile et romantique. » LE MOUV’

« Greta nous conte des histoires touchantes, honnêtes parfois poétiques, le tout sur fond d’univers pop et de musique rock. C’est simple et subtil à la fois, et bougrement efficace. » TIME OUT

TRUST FUND

« On ne risque pas d’oublier Trust Fund au milieu du flot incessant des nouveautés musicales : c’est déjà un deuxième album qu’il nous livre en moins d’un an. Sa frénésie créatrice a trouvé écho dans une production ultra spontanée qui rend le travail plus rapide à abattre. Seems Unfair s’inscrit bien dans la continuité de No One’s Coming For Us mais dans une veine plus musclée. Le jeune musicien de Bristol signé chez Turnstile puise toujours avec la même énergie dans la power pop des années 1990, toutes guitares dehors. Les mélodies sont toujours aussi fraîches et naturelles, avec ce soupçon de dissonance qui vient parfois les terminer pour nous berner. » SOUND OF VIOLENCE